Procédure du chargement et du déchargement des camions

Published on 6 November, 2023
Last Updated 22 May, 2024
8 min
Loïc Bourgoin
XXX

L’organisation du chargement et du déchargement des camions est au cœur d’une gestion optimale et performante de la chaîne logistique. Il est crucial d’optimiser ces opérations dans le secteur du transport routier de marchandises afin d’assurer une bonne utilisation des quais en toute sécurité.

Découvrez toutes les actions et les protocoles logistiques à suivre du chargement jusqu’au déchargement des véhicules.

 

1. La procédure de chargement

Le chargement d’un camion nécessite de respecter un protocole minutieux et 100% sécuritaire, à la fois pour le personnel travaillant sur les quais que pour les marchandises.

 

Sélection et inspection du camion 

Avant de charger les marchandises, il convient d’effectuer une vérification de la capacité de chargement du véhicule.

Il faut se référer aux articles R312-19 à R312-25 du Code de la route qui précisent qu’aucune charge ne doit déborder ni en largeur, ni sur les côtés, ni en hauteur. Voici les principales dimensions à respecter selon le gabarit du poids lourd lors du chargement :

  • Largeur maximale d’un véhicule toutes saillies comprises : 2,55 m
  • Hauteur maximale : 4 m 
  • Longueur maximale pour un camion seul : 12 m.
  • Longueur maximale pour un camion articulé : 16,5 m
  • Longueur maximale pour un train routier : 20,35 m

Il convient ensuite de réaliser les contrôles préalables du véhicule de transport tels que la vérification de l’état mécanique et des équipements du camion :

  • Éléments de sécurité obligatoires,
  • Signalisation lumineuse,
  • Marquages sur carrosserie,
  • État général de la caisse du plateau ou de la benne de chargement,
  • Usure des pneumatiques et des suspensions.

 

Préparation de la marchandise 

Pour s’assurer d’un chargement de marchandises sécurisé et optimal, il faut procéder en amont à :

  • Une classification et un étiquetage des articles selon le type de marchandise. Il existe différentes précautions de conditionnement à prendre selon la nature des produits et leur substance (fûts, caisses, sacs…). Vous pouvez prendre connaissance des règles liées au transport routier de matières dangereuses en consultant la brochure de l’INRS.
  • Adopter un emballage et une protection appropriés. En effet, il peut s’agir de marchandises simples (courrier, fret, courrier…), marchandises exceptionnelles, sèches, liquides, dangereuses…

Ainsi, chaque type d’article nécessite un conditionnement adéquat lors du chargement afin d’éviter tout risque de chute, casse, réaction chimique, débordement, écrasement…

 

Placement et distribution des charges 

Qu’il s’agisse d’un chargement pour un trajet court ou long, il est important de bien répartir le poids de la marchandise dans le camion. L’objectif est de conserver un bon équilibrage du véhicule. Autrement, si le chargement est mal réparti dans le camion, il risque de s’incliner, voire de se renverser avec la vitesse et en cas de virage.

Vérifiez donc qu’une bonne répartition des charges est effectuée :

  • Les marchandises les plus lourdes doivent être placées sous les marchandises les plus légères.
  • Les charges les plus lourdes se placent sur l’axe central du camion.
  • Le poids doit être positionné au maximum sur la surface disponible.

Dans tous les cas, ni la marchandise ni son contenu ne doivent pouvoir bouger ou s’échapper. Prendre en compte ces critères d’empilage et d’espacement des marchandises permet de prévenir certains dommages et de conserver un équilibre au cours du chargement et du trajet.

 

Fixation des marchandises 

Il est important de prendre toutes les mesures de prévention en matière de sécurité des opérations de chargement. Pensez à :

  • L’utilisation de sangles, filets et autres outils de fixation. Ils doivent être suffisamment tendus, accrochés aux points d’ancrage prévus, non vrillés et bien positionnés au niveau de la marchandise.
  • Différentes techniques d'arrimage selon le type de cargaisons :
    • Le bridage : fixer la charge sur la caisse du véhicule grâce à un dispositif mécanique de verrouillage (pour conteneurs avec un verrouillage au niveau de ses quatre coins).
    • Le calage au plancher : immobiliser la charge par des cales fixées sur le plancher du véhicule (pour charges de faible hauteur).
    • Le blocage :  combler les espaces avec du matériel de remplissage pour immobiliser la charge.
    • L’amarrage sur plancher : serrer une charge sur un plateau à l’aide de sangles, chaînes et tendeurs pour maintenir une tension constante.  
Design sans titre (17)
Quais logistiques : découvrez notre guide ultime
De la gestion de votre planning à la prise de rdv en entrepôt, on vous dévoile les stratégies gagnantes pour organiser l'activité de vos quais.
Je veux mon guide gratuit

 

Procédure de déchargement

Tout comme le chargement, le déchargement des marchandises est réglementé.

Il doit respecter certains protocoles de sécurité, à commencer par garer le camion dans la bonne position et éteindre le moteur.

 

Préparation de l'espace de déchargement 

Préalablement à la réalisation de l’opération de déchargement, il faut :

  • Prévoir et assurer un espace suffisant et sécurisé. En effet, il doit y avoir assez de place pour décharger toute la cargaison.
  • Effectuer la préparation des équipements nécessaires (chariots élévateurs, transpalettes, etc.). Et ces éléments demandent aussi de prévoir un espace afin de pouvoir les utiliser pour procéder au déchargement du camion.

 

Déchargement sécurisé 

Une fois l’espace préparé, place aux premières étapes du déchargement :

  • Le retrait des fixations et des arrimages : il est à réaliser avec soin et dans l’ordre d’emplacement de la marchandise. Ainsi, elle est maintenue en place, sans risque, jusqu’à sa manutention.
  • La manipulation soignée des marchandises : il faut procéder avec précaution afin d’éviter tout dommage ou incident sur la qualité et l’état de marchandise.

 

Vérification finale 

Enfin, il convient d’effectuer une dernière vérification globale avant de terminer les opérations de déchargement du véhicule :

  • Inspecter les marchandises pour détecter d'éventuels dommages. Il est indispensable de procéder à un contrôle visuel général pour valider l’état de la marchandise transportée.
  • Établir et signer un bon de livraison. Cette étape administrative clôture officiellement le déchargement de la marchandise, sa vérification et sa livraison.

 

Protocole de sécurité pour le chargement/déchargement

Le protocole de sécurité est le document incontournable en matière de prévention des opérations de chargement et de déchargement. Le protocole encadre la relation entre les deux entreprises : le site logistique et le transporteur.

Au-delà de l’aspect administratif et juridique indispensable, voici les différents points de sécurité à évaluer dans votre entrepôt logistique pour des opérations de chargement et de déchargement en toute sécurité.

 

Formation et équipements de sécurité pour le personnel 

Si vous formez vos équipes sur la sécurité, vous réduisez ainsi les risques d’accidents et de dommages sur les quais.

Prévoyez alors :

  • Une formation régulière du personnel : sur les équipements de levage, l’évaluation des risques d’un entrepôt, la sensibilisation aux gestes et postures…
  • Des équipements de protection individuelle adaptés (EPI). Avec tous les risques que comporte l’activité du transport/logistique, les EPI sont au cœur de la sécurité de l’entrepôt.

 

Zones de chargement et déchargement dédiées 

Aménager des zones spécifiques au chargement et déchargement est essentiel. Pour cela, elles doivent être équipées de :

  • Une signalisation claire,
  • Limitations de vitesse adaptées,
  • Un accès réservé uniquement au personnel formé. 

Ce protocole de sécurité vous permettra de réduire les risques et d’avoir une meilleure circulation des flux sur les quais.

 

Vérifications périodiques

Tout au long des opérations de manutention sur les quais, il est nécessaire d’effectuer des vérifications à intervalles réguliers sur l’état et le niveau de charge du camion. Vous pouvez alors rechercher des signes de mouvement ou de dommages éventuels sur la marchandise.

 

Comment élaborer un guide efficace pour la sécurité ?

Le guide de sécurité "épuré" doit comprendre toutes les données nécessaires à l'identification des dangers potentiels, quelle que soit leur nature, inhérents aux opérations de chargement et déchargement à chaque phase du processus… Pour l'établissement réceptionnant, c'est-à-dire le chargeur, le guide doit inclure :

  • Les directives de sécurité ;
  • Les informations relatives au site de livraison ou de récupération, y compris comment y accéder et où stationner, complétées par un plan et des directives facilitant le déplacement sur le site ;
  • Les appareils et équipements de manutention à utiliser ;
  • Les voies d'évacuation et les dispositifs d'urgence en cas de besoin d'évacuation ou de situation de risque ;
  • Le contact du responsable sur place.

Pour le transporteur, il est nécessaire d'ajouter les spécifications du véhicule, la description et l'emballage du chargement, ainsi que les mesures de précaution spécifiques relatives au transport des marchandises (en particulier lorsqu'il s'agit de respecter la réglementation ADR concernant le transport de matières dangereuses).

 

Optimisation de la gestion des quais

Vous souhaitez gagner en sécurité, en efficacité et en productivité sur la gestion des quais de l’entrepôt ? Suivez le guide !

 

Améliorations physiques du quai

Avant toute chose, faites un point sur l’aménagement et les installations du quai :

  • L’installation de ponts d'accès ajustables pour plus de flexibilité,
  • Un marquage au sol visible,
  • Une signalétique claire et adaptée.

Ces éléments contribuent à renforcer une bonne gestion des quais.

 

Évaluation et amélioration continue

Pour constamment analyser et améliorer les opérations de chargement et de déchargement sur les quais, suivez des KPI précis (indicateurs clés de performance) liés au quai. Ainsi, vous pouvez recueillir des ajustements basés sur les retours d'expérience et des données essentielles pour réaliser une amélioration continue.

 

Planification et organisation

Pour une gestion fluide, il est nécessaire de planifier les horaires de chargement/déchargement afin d’éviter les embouteillages sur les quais. Pour cela, il faut prévoir une bonne coordination avec vos fournisseurs et transporteurs.

 

Utilisation de technologies modernes

Vous souhaitez faciliter la synchronisation des différents acteurs du transport intervenant sur votre supply chain ? Il n’y a rien de plus simple si vous vous appuyez sur un outil comme la prise de rendez-vous en ligne !Vous pouvez alors profiter d’un système de prise de rendez-vous électroniques, mais aussi de technologies comme la surveillance vidéo et l’automatisation des quais. Ces dispositifs vous aident à mieux piloter les opérations sur les quais !

 

Pourquoi utiliser Shiptidock pour optimiser votre gestion de quais ?

Rien de tel que l’aide d’un logiciel de gestion pour vous aider à activer tous les leviers d’une gestion des quais efficace ! Avec Shiptidock, optimisez votre gestion complète de la chaîne logistique.

Il fonctionne à la manière de Doctolib mais 100% adapté à l’activité de votre exploitation transport/logistique !

  • Portail de prise de RDV électroniques,
  • Pilotage de l’activité temps réel,
  • Planification simple des opérations de chargement/déchargement,
  • Coordination fluide avec les transporteurs,
  • Visibilité sur la chaîne logistique de A à Z…

 

Gérez l’activité de vos quais en temps réel
Découvrez notre solution shiptidock; un outil de collaboration pour vous donner de la visibilité sur les prochains jours et semaines pour améliorer la gestion de vos quais et lissez la charge de travail de vos agents de quais.
Découvrez le Dock de Shiptify

 

Améliorez la logistique de vos entrepôts
Gestion optimisée grâce à un outil collaboratif de gestion de prise de rendez-vous. Simple et efficace, notre outil est opérationnel en 1 heure !
Découvrez Shiptidock